39 – Lusaka en sept étapes

39 – Lusaka en sept étapes

1 – Un tour en voiture : Wayne nous retrouve au bar de l’hôtel. Il nous conduit chez lui en prenant un itinéraire pittoresque, et en nous racontant tout ce qu’il y a à savoir sur Lusaka. C’est une des villes les plus dynamiques d’Afrique Australe, et ça se voit ! Il y a des chantiers partout : des nouvelles routes, des ponts et des centres commerciaux qui poussent à tous les coins de rue.

Des buildings et des grandes barres d’immeubles type soviétique s’élèvent au-dessus des routes poussiéreuses et bordées d’arbres. Ils sont suivis de magasins modernes et de jolis quartiers résidentiels.

2 – Du shopping : Heather dévalise les supermarchés quand elle retrouve tous les produits de son enfance sud-africaine : Nik-Naks, Ice Zoo Biscuits, Melktert, Cream Soda, Biltong etc. Proust peut ranger ses madeleines !

Nous nous achetons aussi quelques petits cadeaux pour Noël. L’employé est un peu perdu quand Heather commence à emballer des sachets de soupe, des nouilles et des barres de céréales au stand de papier cadeau. Haha.

Miam, biltong ! 😋

3 – Du bon temps en famille : Wayne (le cousin du papa d’Heather) est le premier membre de la famille d’Heather que nous rencontrons sur ce voyage. Nous restons quelques jours avec lui dans sa jolie petite maison, située au milieu de la brousse, à seulement quinze minutes de son lieu de travail. Non seulement il évite le trafic catastrophique de Lusaka, mais il a aussi un koudou et des zèbres qui gambadent autour de chez lui !

Il nous reçoit comme des rois : petits plats maison, bon vin, douche chaude et piscine.

Il est arrivé en Zambie avec sa famille dans les années soixante-dix, quand son père travaillait pour Lonrho, un fond d’investissement anglo-africain. Depuis, ses aventures l’ont mené au Royaume-Uni, en Zambie, au Mozambique et aux îles Malouines. Nous passons de bons moments avec lui, à écouter ses histoires et regarder des photos de son petit-fils.

4 – Se mettre dans l’esprit de Noël : c’est déjà mi-Décembre, mais difficile de se mettre dans l’ambiance. En même temps, pas évident quand il fait 35°C et qu’on se balade en short toute la journée ! Alors Wayne nous passe des chansons de Noël, nous sert des mince pies et sort ses décorations. Voilà qui est mieux !

5 – Manger au Lilayi Elephant Sanctuary : un soir Wayne nous emmène dîner dans un bon restaurant, situé dans une réserve animalière à côté d’un sanctuaire pour éléphants… malheureusement fermé, donc nous n’en verrons toujours aucun. Pour compenser nous profitons du bon dîner et d’une promenade dans le joli parc à côté, où impalas et phacochères gambadent sous le spectaculaire ciel africain. On attend toujours notre premier éléphant !

6 – Visiter l’Ecole Américaine Internationale de Lusaka : Wayne y est professeur de sport. C’est un établissement privé très côté où les expatriés et les hauts fonctionnaires zambiens envoient leurs enfants. Les installations sportives sont au top, dignes de ce qu’on voit dans les films américains. Certains élèves obtiennent des bourses sportives ou enchaînent avec des carrières professionnelles.

7 – Préparer la suite : Cephas, qui travaille comme chauffeur à l’école, nous conduit à travers la ville pour nous aider à accomplir quelques missions. Il nous emmène échanger quelques Kwachas zambiens contre des Dollars américains, et acheter des tickets de bus (pour le Nord, vers Chimfunshi, et vers le Sud, pour Chirundu). Tout le monde le connaît à priori, sa présence nous permet de tout obtenir plus rapidement. Heureusement, parce que les gares routières sont souvent des endroits assez chaotiques (mais vous l’avez sûrement compris, maintenant).

C’était très spécial de retrouver de la famille pour la première fois depuis notre départ d’Europe. Nous avons passé de bons moments avec Wayne, et nous avons maintenant hâte d’enchaîner avec la suite de notre voyage. D’ailleurs, la prochaine promet beaucoup ! 

Bien arrivés chez Wayne !

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *