30 – Farniente à Zanzibar

30 – Farniente à Zanzibar

Lorsque nous avons planifié de passer plusieurs mois en Afrique de l’Est, nous savions qu’il y aurait des points de passages incontournables. L’archipel de Zanzibar, au large de la Tanzanie, est un de ces endroits.

C’est ainsi qu’après une bonne nuit réparatrice nous nous retrouvons à arpenter les étroites ruelles de Stone Town, comme le font les quatre-cent mille visiteurs qui se rendent ici chaque année. Nous parcourons ces rues remplies de boutiques de souvenirs et de vêtements* à la recherche des quelques sites emblématiques de la ville : la cathédrale, les plages, le fort, un joli parc face à la mer…

* Heather en profite pour acheter une nouvelle jupe longue après avoir laissé la sienne chez Claire (cf article n°20). Il fait super chaud et elle n’a pas trop envie de rester en pantalon tout le temps. Zanzibar, comme Lamu, a une population majoritairement musulmane et conservatrice. Par respect pour les locaux, il vaut mieux ne pas montrer ses épaules ou ses jambes (sauf à la plage !).

Stone Town nous apparaît comme une version améliorée de Lamu (cf article n°19) : plus grande, plus propre, plus touristique. On y retrouve le même style de maisons swahilies et les mêmes portes en bois richement décorées (celles-ci sont masquées par les touristes qui se prennent en photo). Une jolie porte ou un miroir aurait fait un super souvenir, mais c’est un peu compliqué à ramener avec nous.

Après deux nuits à Stone Town, nous nous extrayons de la ville pour partir explorer la côte Est de l’île. Si les touristes se déplacent exclusivement en taxi, nous prenons les dala-dalas (minibus). Il en faut deux : un vers les faubourgs de Stone Town (à Mwanakerekwe), où vit la population locale, puis un second qui traverse l’île jusqu’à Paje. Cet arrêt est l’occasion de voir l’envers de la carte postale. Les habitants vivent dans des petites maisons de brique et de tôle, au milieu des déchets qui s’entassent dans les rivières. Il n’y a pas de boutiques de luxe ici, seulement l’agitation des marchés.

Jeunes zanzibariens dans un dala-dala (Ils ont beaucoup aimé notre bouée “Tutti Frutti”)

Nous passons deux jours sur la côte, principalement à nous relaxer à l’ombre des palmiers ou à nous baigner dans les eaux turquoise. Ce n’est pas l’île des lunes de miel pour rien ! Les baignades sont sympas, mais l’eau est chaude comme dans un bain.

Nous constatons que, même si l’île est couverte d’hôtels de luxe et le ferry assez onéreux, il est ensuite possible de bien manger et se loger à des prix raisonnables. Nous trouvons quelques bons restaurants locaux (fruits de mer, notamment) et combattons la chaleur du jour en enchaînant les jus de fruits pressés et les noix de coco.

Notre parcours sur la côte Est nous conduit à The Rock, célèbre restaurant de Zanzibar. C’est un petit bâtiment construit sur un rocher à quelques mètres de la plage et qui, selon les marées, n’est parfois accessible qu’en bateau. L’endroit est joli, mais la vraie attraction consiste à s’assoir sur la plage et regarder le défilé des touristes. Les filles en robes volantes passent de longs moments à prendre la pose, assurées d’accumuler ici un grand nombre de « likes » sur les réseaux sociaux. La barque du restaurant enchaîne les allers-retours, chaque groupe de partants étant immédiatement remplacé par de nouveaux clients. Nous dînons au restaurant en face du Rock, pour ne rien rater du spectacle.

The Rock à marée basse
The Rock à marée haute, avec un bateau
Tous seuls à nager…
… à cause des algues ?

De retour à Stone Town, nous dînons au fameux marché aux poissons. Ici sont servies les différentes prises du jour (poissons, mais aussi brochettes de poulpes, crabes ou calamars grillés). Nous sirotons du jus de canne à sucre en goûtant une « pizza de Zanzibar » végétarienne (un genre de crêpe repliée remplie de fromage, légumes et œufs). Profiter de l’atmosphère et de ce bon repas est une excellente façon de terminer notre tour de cette île mythique.

Le marché aux poissons de Stone Town

Le lendemain nous embarquons sur le ferry qui nous ramènera à Dar es Salam. Nous quittons bientôt définitivement la côte Est de l’Afrique pour nous enfoncer dans les terres.

Au revoir, Zanzibar 👋

Plus de photos :

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *